La grenouille, le chat et la souris

Auteure : Aurélie Dubois 🙂

Par un beau matin d’été, le chat Gudule se réveilla de sa longue sieste au soleil puis s’étira. Il se pourlécha les babines et se gratta l’oreille droite. C’était un magnifique chat roux aux yeux vert émeraude tout en amande. Il s’assit sur son derrière, encore un peu endormi, puis observa attentivement les alentours. Tout était calme autour de la maison. Il était assis sur la terrasse, et regardait les poules s’affairer dans le jardin. Elles naviguaient d’un endroit à l’autre pour chercher vers et insectes.

Le chat Gudule s’ennuyait. Il regarda d’un œil le pommier où il aimait grimper et jouer mais aujourd’hui, il n’avait pas envie d’escalader les branches. Il réfléchit: peut-être allait-il se mettre à courir après les poules, les faisant s’envoler en piaillant… Non. Cela ne lui disait rien non plus…

Soudain il vit quelque chose bouger dans le bûcher! Il se redressa d’un bond, regarda plus attentivement, écouta.
Les moustaches en alerte, ses oreilles se redressèrent vivement. Le bruit venait de recommencer! Oui, il  en était sûr maintenant: il venait d’apercevoir une souris dans le bûcher! C’est de cela dont il avait envie: une bonne course-poursuite avec une souris !!

Gudule n’avait plus qu’une seule idée en tête : la souris ! Il s’aplatit ventre à terre, avança doucement, à pas de loup, au ras du sol. Il voulait se rapprocher le  plus possible du bûcher sans que la bestiole le voie. Il avançait précautionneusement, sans lâcher des yeux la toute petite bête qui volait des grains de blé dans la gamelle des poules. Il fallait qu’il lui donne une bonne leçon à cette voleuse ! Quand, soudain, il se ramassa sur son derrière, banda les muscles puis bondit ! Raté, il venait d’atterrir à quelques centimètres de la souris. Morte de peur, celle-ci fit immédiatement demi-tour et s’enfuit à toute vitesse.

Les animateurs de la communauté ont aussi lu :  Le petit ballon malheureux

Heureux comme tout de ce nouveau jeu, Gudule se mit à courir joyeusement après sa proie. La souris tenta de se cacher derrière des bûches seulement la patte pleine de griffes de Gudule la délogeait sans arrêt. Finalement, la petite bête tenta le tout pour le tout, elle se fraya un passage et fonça droit dans le jardin, en courant de toutes ses forces. Le chat fila bon train derrière elle. Il parvint à la rattraper près de la mare derrière la  maison. Essoufflée, la souris stoppa net sa course :

            « – Ok, aujourd’hui tu as gagné Gudule ! Je me rends, je suis épuisée !

             – Oh, non, Mistie, on s’amusait si bien !!! Râla Gudule.

             – C’est pas du jeu, tu as de bien plus grandes pattes que moi alors tu cours plus vite !

             – Alors qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Je m’ennuie ! »

Mistie se dressa toute droite sur ses pattes arrière et tenta de regarder par-dessus les grandes herbes. Devant eux il y avait la mare, et sur la mare il y avait quelques nénuphars. Et justement sur l’un de ces nénuphars dormait une jolie grenouille toute verte. Mistie sourit en la voyant :

« – J’ai trouvé, gros chat !

 – Quoi ?

 -Tu vas devoir attraper cette grenouille ! »

Gudule frissonna en même temps qu’il afficha une moue de dégoût : les chats n’aiment pas l’eau ! En tentant d’attraper le batracien, il risquait de se mouiller.

« Ok, je me lance quand même, on verra bien ! »

Immédiatement, le chat roux se cacha derrière des joncs. Il se mit, telle une statue, à regarder fixement la grenouille sans bouger d’un poil. On ne voyait que ses grands yeux verts briller à travers la végétation. Se sentant espionnée, la grenouille ouvrit les yeux. Elle s’assit puis ne bougea plus. Elle sentait sur elle les yeux du prédateur caché derrière elle. Le chat passait discrètement sa patte entre les joncs pour tenter de l’atteindre, quand le batracien sauta d’un bond vif sur la berge. Le chat bondit alors à son tour et le pourchassa avec vélocité, ravi de cette nouvelle course-poursuite, cette fois-ci tout autour du bassin. La grenouille, apeurée, bondissait en tous sens. Mistie vint en aide à Gudule. Tous deux se mirent à la chasse à la grenouille. La reinette était peut-être petite, seulement, ses longues jambes à ressort lui permettaient de faire des sauts exceptionnellement hauts et longs.

Les animateurs de la communauté ont aussi lu :  Jeux BAFA 4-5 ans

Nos deux compères, un peu étourdis par les bonds, se jetèrent à corps perdu à la suite de la grenouille, sans regarder vraiment où ils allaient,  tant tout allait vite. Quand soudain, la reinette bondit une dernière fois afin d’aller se cacher sous l’eau. Mistie et Gudule ne firent pas attention, ils sautèrent eux aussi derrière la grenouille et finirent… Dans l’eau ! La grenouille s’en retourna sur son nénuphar où elle pouffa de rire, se moquant de nos deux comparses au milieu du bassin. Gudule et Mistie remontèrent précipitamment sur la berge, trempés jusqu’à l’os, vexés et penauds de cette mésaventure. Ils s’en retournèrent vers la maison, la queue basse, en se promettant de ne plus jamais jouer avec une grenouille !!!

Fin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.