Comment rétablir le silence avec les enfants ?

Obtenir le silence en ACM

Obtenir le silence en ACM

Il arrive, pour différentes raisons, de se retrouver dépassé(e), les enfants courent partout, crient, sautent, jouent et ce pour deux raisons :

– Soit votre jeu fonctionne tellement bien que l’intensité vous est devenue difficile à gérer.

– Soit au contraire le jeu n’a pas pris / Est parti en vrille pendant son déroulement ou encore, vous avez peu d’expérience pour sentir le coup venir et gérer tout ça.

Dans ce cas, comment rétablir le silence pour réussir à revenir au calme ?

Ces choses se gèrent et s’apprennent par quelques astuces dont UNE que je partage avec vous dans cet article. Aussi bonne nouvelle, nous la pratiquons au quotidien.

Il s’agit de “MAITRISER LES OUTILS DE L’ATTENTION” afin non pas d’obtenir le silence mais plutôt de réfléchir et mettre les actions en place pour l’obtenir. On ne parle pas de museler les enfants, ils bougent, rien de plus normal mais bien de revenir à une situation plus stable pour revenir au déroulement de la journée ou avant l’accident.

 

Le principe pour rétablir le silence

Ce principe repose sur le simple fait de savoir détourner l’attention sur autre chose que la situation actuelle, et dans l’idéal, pour quelque chose ayant un intérêt ou une signification supérieur(e).

Nous le vivons tous les jours de manière plus ou moins intense. Prenons quelques exemples :

– Je peux très bien suivre un cours mais être systématiquement interpellé(e) par la vibration de mon portable parce que je sais que j’attends une bonne nouvelle Smile. Que vais-je avoir envie de faire ?

– Je parle avec des potes et tout à coup un accident se produit. Le bruit m’ayant alarmé attire toute mon attention et je vais littéralement fermer ma gueule le temps de comprendre ce qu’il se passe.

– Je suis dans l’ascenseur avec un(e) pote et je m’arrête de parler parce que l’autre à péter… Vous arrêtez de parler au moment vous sentez l’odeur ou êtes tordu de rire parce que vous êtes avec des personnes que vous ne connaissez pas (et tant pis pour l’odeur).

Avez-vous saisi le principe ?

NB : Évidemment, si tous se passe pour le mieux, pas besoin de tout ça : Votre simple présence et l’attachement que les enfants ont pour vous suffisent amplement. Si vous faites bien les choses et que vous êtes fait pour ça, vous ne considèrerez pas cela comme un travail et aurez très peu recours à cette méthode. Malgré tout, ce qui est pris n’est plus à prendre 🙂

Comment rétablir concrètement le silence ?

Pour utiliser cette technique et ainsi rétablir le silence, voyons les sens qui seront vos alliés et savoir gérer l’intensité du contexte.

1- L’ouïe

Obtenir le silence des enfants

Obtenir le silence des enfants

Un bruit est souvent associé à une action, le simple fait que la foudre tombe proche de vous va vous faire tressaillir. Sur la même base, faites un bruit spécial qui permettra aux enfants de savoir ce qu’il faut faire pour se réunir.

Le Allo Allo j’écoutes. Alors que vous dites “Allo, Allo”. Les enfants répondent tous ensemble “J’écoute !!!”.

Exemple du quotidien : La sonnerie du lycée pour partir en cours de philo (ouais…) ou les prisonniers pour entrer en cellule (pas éthique hihi).

Le souci de cette technique est que les enfants vont rapidement s’y habituer et qu’elle n’est pas très ludique, c’est vraiment se taire pour se taire et donc, sans réel intérêt.

Une technique que j’affectionne particulièrement :

“Les enfants, écoutez !!”. Cette petite phrase magique vous sauvera la mise, derrière il vous suffira d’embrayer pour avancer la où vous le voudrez dans un jeu ou une étape de la journée (goûter, activité manuelle, temps calme, etc..). Imaginez-vous dans le noir total et vous entendez un bruit, avez-vous déjà ressenti la puissance de votre attention à ce moment-là ? Ce sera pareil.

2- Le visuel

Comment obtenir le silence en ACM

Comment obtenir le silence en ACM

Quand un enfant voit quelque chose d’inhabituel, son attention va tout de suite être retenue.

  • Faites un geste spécial permettant de demander le silence. Lever la main en l’air par exemple et tous les enfants le feront. Technique très connue mais qui a fait ses preuves même si des enfants ne percutent pas ou continuent de parler, une fois de plus par habitude. Pas ludique mais elle fonctionne, il y a un temps pour rigoler et un autre pour être sérieux, c’est une réalité aussi.
  • Partez en courant, il y a de grandes chances pour que les enfants vous suivent et il est assez dur de parler en courant. De plus vous aurez tout le monde avec vous à moins      d’1,50 mètres

Attention, les enfants entre 2 et 6 ans ont une acuité visuelle de 50%, c’est-à-dire que leur angle de vue ne dépasse pas les 90°

Exemple du quotidien : On remarque souvent une montgolfière ou un hélicoptère devant le quel nous restons en admiration. Le chien à fait son œuvre d’art en plein milieu du salon ou juste devant la porte d’entrée… Pourtant on pensait à quelque chose d’agréable avant.

Pour le goût, le toucher et l’odorat, cela est moins intéressant parce que nous ne pouvons pas alerter tout le monde en même temps. Des idées existent mais feront l’objet d’un autre article.

  • Chantez leur chanson préférée que vous aurez établie durant l’ACM. Étant donné que la majorité se met à chanter, la minorité suivra le mouvement et un moment calme suit souvent une chanson, ou des applaudissements ou le “Ouaaaiiiiiiiiisssssssss”. Dans tous les cas, vous aurez une crédibilité et un moment reprendre la parole afin d’informer ce que vous ferez par la suite (jeux, temps libre, etc…).

Maîtrisez l’intensité du contexte ?

Silence des enfants

Silence des enfants

Vous vous rappelez dans le début de cet article que je vous ai parlé d’un intérêt supérieur pour capter l’attention des enfants. Voici un exemple pour vous prouver son efficacité.

J’étais en classe de découverte autour de la nature. Nous sommes donc en  forêt et les enfants étaient à la recherche d’insectes aux couleurs superbes. La consigne de base étaient de ne pas trop s’éloigner, ce qui ne représente rien pour des 8-9 ans… Si je suis à 15 mètres d’un groupe de 2 enfants, cela fait 100 à 150 mètres d’écart pour une classe de 20… Et bing, l’enseignante qui essaye tant bien que mal à les regrouper un par un…

Que fait Samuel, il va réunir les enfants autour d’un objectif commun et qui est important pour les enfants, celui de trouver le plus beau des insectes. Alors je me suis mis à dire tout haut “Ho la vache, venez voir celui-ci !!! Il a du violet et du vert, trop beau, TROP BEAU !!!!!”

Il a fallu 15-20 secondes pour que tous les enfants soient réunis autour de moi (merci le guide nature de l’avoir trouvé). Vous comprenez maintenant qu’à ce moment là, j’ai géré l’intensité du contexte.

Des enfants intéressés par une action, une mission dans laquelle ils sont impliqués les feront réagir.

Et vous pouvez parfaitement faire la même chose.

 

Nous avons donc vu comment se servir des sens pour attirer l’attention et comment faire en sorte de diriger les enfants vers le rétablissement du silence afin que vous puissiez gérer par la suite.

Vous avez dans les mains, l’un des moyens les plus puissants de gérer un groupe par ce savoir-faire.

Alors maintenant qu’allez-vous faire pour devenir meilleur(e) ?

Savoir gérer les enfants

Savoir gérer les enfants

1- Vous allez essayer les différentes méthodes de cet article pour obtenir le silence ou réunir les enfants autour d’un intérêt commun dans lequel ils sont investis.

2- Vous allez inventer des actions pour rétablir le silence dans vos ACM.

3- Me laissez en commentaire ce que vous avez pensé de cet article

A bientôt les anim’s bienveillants et ludiques

 

4 conseils pour l’entretien d’embauche d’un animateur

Conseils entretien d'embauche animateur

Conseils entretien d’embauche animateur

Bonjour à tous,

En sortant de votre base, vous allez cherchez du travail et c’est tout naturel. Cependant, vous n’avez peut être pas aborder un point crucial ou très peu par manque de temps en formation, l’entretien d’embauche pour un animateur alors que ce sera sans doute votre premier. La raison étant que l’animation permet d’avoir un travail avant la majorité.

C’est la base pour trouver du travail et malheureusement, du haut de vos 17 ans (ou + bien sûr), vous y êtes mal préparé… On se demande souvent “Qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire ? En plus je n’ai pas d’expérience ou encore “Et si je stresse je vais perdre mes moyens. C’est peut-être la première fois que vous rencontrez cette situation  si vous êtes stagiaire BAFA.

 

Rassurez-vous le stress est bon signe, c’est que vous êtes motivé(e). Et si je vous disais que les choses peuvent être simples ? Avec un peu de travail, vos incertitudes et appréhensions à ce sujet vont vite disparaître pour mieux défendre vos chances lors d’un entretien ?

Ce que je vais vous présenter a marché pour moi et bon nombre de stagiaires BAFA que j’ai eu dans mes formations. Ils ont appliqué les quelques conseils suivants qui sont extrêmement simples.

Tout le monde peut y arriver, je dis même ABSOLUMENT tout le monde. Après cet article, vous serez en mesure de savoir correctement préparer votre entretien ainsi que de prendre une longueur d’avance sur les autres systématiquement.

 

J’utilise ce que j’appelle “LA PRÉPA CIBLÉE”

Philippe Lucas, entraîneur de Laure Manaudou, Aurélie Muller et  Sharon Van Rouwendaal (Néerlandaise) titrées olympiques et mondiales dit une phrase très importante dans le reportage “Coach” de Manuel Herrero “Quand on gagne le travail était fait !!”. On parle ici de haut niveau.

Pensez-vous qu’un athlète de haut niveau devient champion du monde en un claquement de doigts ? Pensez-vous qu’il doit négliger une partie de sa préparation, qu’elle soit psychologique ou physique ? Évidemment non, comme toute préparation à un concours, le baccalauréat pour la plupart d’entre vous en est l’exemple, vous allez vous préparer, ne pas arriver les mains dans les poches sinon c’est la blessure ou le mur qui vous attend. Attention, cela est aussi vrai pour les diplômés.

Nous ne sommes pas champions olympiques bien sûr, mais la première erreur serait de négliger cette préparation, et vous verrez que sous certains aspects elle est sûrement différente de ce à quoi vous vous attendiez !

 

Rassurez votre recruteur par la prépa ciblée

Oui vous pouvez être stagiaire, non vous n’avez peut-être pas encadré de 4-5 ans, skié, avoir fait d’art musical… Et alors ? Comprenez une chose, c’est que le directeur ou la directrice qui vous aura sous sa responsabilité recherche une personne qui a le désir d’apprendre et non que celle-ci travaille pour lui uniquement pour satisfaire ses envies personnelles. Il ou elle va vous accorder sa confiance comme tous les parents des enfants du groupe. De plus, l’animation est un formidable moyen d’apprendre et de toucher un peu à tout, sinon sa notion d’éducation populaire serait… érronée.

J’ai commencé par les 4-5 ans, alors que je pensais cela inadapté pour moi, j’ai fait mes preuves au sein de cette tranche d’âge et me suis éclaté comme un gamin, c’est le cas de le dire. Vous ne pouvez pas savoir ce que vous valez si vous n’essayez pas ! Pensez à vous explorer avant de vous fermer les portes 😉

Dans les 4 conseils qui vont suivre, vous montrerez à votre recruteur que vous êtes une personne préparée, confiante et motivée pour faire ressentir que vous serez un bon élément dans une équipe d’animation. Vous verrez que chacun d’entre eux sont rattachés à une préparation ciblée.

 

Connaissez la législation en ACM (le plus important)

Genre le gars ne connais pas sa législation !! Vous seriez étonné(e)…

Rappel : 1 pour 8 pour les moins de 6 ans et 1 pour 12 pour les plus de 6 ans

Dans l’eau : 1 pour 5 pour les moins de 6 ans et 1 pour 8 pour les plus de 6 ans

Conseil entretien d'embauche

Conseil entretien d’embauche

Je remercie Hocine au passage qui est un directeur qui a pour habitude de poser des questions aux stagiaires sur le sujet et il a raison = C’est le B.A – BA. Au même titre que les règles établies par une fédération sportive, vous devez savoir dans quel cadre agir et avec combien de personnes, dont vous avez la responsabilité. C’est comme si vous donniez des croquettes pour chien à votre poisson… erreur d’appréciation aux conséquences fâcheuses… Faites attention aux autres points règlementation.

Cela reste aussi un reflet de votre motivation, et pour reprendre une célèbre citation de Francis Bacon (tu ne connais pas avoue ? Non ce n’est pas une charcuterie non plus) “Le savoir, c’est le pouvoir”.

Révéler vos possibilités !!

Préparez votre entretien

Conseils entretien d'embauche

Conseils entretien d’embauche

Prenez correctement connaissance des informations données par le directeur : tranche d’âge, type de séjour, nombre d’enfants, lieu (allez voir sur le site internet s’il est nommé puis google image, voir ce qui peut être fait autour pour être force de proposition), thème du séjour, date, ce qui est attendu de vous. Ainsi, le directeur ressentira une implication sincère et vous serez sur la même longueur d’onde. Vous le rassurerez parce qu’il ressent que vous vous impliquez pour son projet. Une personne qui s’implique dans un projet qui nous tiens à cœur nous devient sympathique. La raison première étant de vous imprégner du séjour et de prendre confiance !!

Prenez évidemment, feuille + stylo, CV, éventuellement quelques idées d’animation en rapport avec le thème (oulala que tu viens de marquer des points en reflétant que tu y as déjà travaillé).

Soyez à l’heure

Conseil entretien d'embauche

Conseil entretien d’embauche

Et même en avance. Au même titre que vous attendez le médecin. Si un directeur attend après vous, il peut évidemment faire passer une autre personne devant vous mais quelle que soit l’excuse, même si vous êtes reparti chez vous pour changer de chaussures parce que vous avez (accidentellement) marché dans une merde de chien, vous devez être à l’heure.

C’est une marque de respect et réfère au conseil suivant Winking smile. D’ailleurs, êtes-vous super zen quand un(e) ami(e) vous fait poiroter 30 minutes ?

Conseil n°4 : Adoptez une posture confiante

J’entends par là que même si vous allez beaucoup, beaucoup, beaucouppppp flipper, il vaut mieux présenter comme une personne confiante qu’une qui va se laisser écraser par la pression (et des directeurs savent, à tord ou non) y faire. Cela paraît logique mais comme quand vous êtes en bas d’un parcours accrobranches, on fait moins les malins quand on arrive en haut.

Il faut comprendre une chose

Votre posture, vos habits, votre ponctualité reflète aux yeux d’une directrice ou d’un directeur QUI vous êtes.

Réussir son entretien d'embauche

Réussir son entretien d’embauche

Il faut une logique entre le travail demandé et ce que l’on projette, évitez donc la mini-jupe pour les filles au risque d’être interprétée comme chaudasses, et évitez le calbut jaune poussin pour les mecs au-dessus du pantalon = Le directeur va vous imaginer habillé(e) comme cela avec les enfants. Il en sera de même pour votre attitude… Inspirez-vous la flemme ou l’énergie et la motivation.

Je sais, cela peut paraître débile mais  savez-vous qu’il faut environ 30 secondes pour caser une personne dans une catégorie ? Si vous n’êtes pas persuadé… Amusez-vous à compter le nombre de fois ou vous jugerez quelqu’un sans véritablement le connaître. En plus de cela, des liens vont se faire avec votre capacité à encadrer.

Si vous avez fait le choix de vous inscrire à la newsletter pour continuer de lire l’article, vous avez bien fait !! J’aborde dans ce bonus comment trouver du travail dans l’animation et quelques méthodes de langage corporel mettant en confiance le directeur.

Dites-moi si vous vous sentez maintenant plus armé pour aller à votre entretien d’embauche et pourquoi 😉 !

A bientôt les Anim’s ludiques et bienveillants

 

Chant bafa – Dine dine La reine des dindes

Chant bafa

Chant bafa – Dine dine

Chant bafa excellent 😉

Dine dine – La reine des dindes

Cette chanson vous sera redemandée à coup sûr

 

Cliquez sur “Télécharger” pour L’enregistrer sur votre appareil ou clic droit “Enregistrer sous” 

Enregistrez les paroles en cliquant sur Ludivine ci-dessous

NB : vous pouvez rajouter le croupion pour dandiner des fesses 😉

 

Chant bafa - Dine Dine

Chant bafa – Dine Dine

Comment devenir un excellent stagiaire BAFA en 6 conseils

Stagiaire bafa

Stagiaire bafa

En sortant de la base BAFA, nous sommes souvent amené à nous retrouver seul(e). Peut être que cette période est lointaine pour vous ou à l’inverse, très récente. Pourtant, il va falloir assurer pour devenir un excellent stagiaire BAFA et vous garantir du travail pour après. 

A l’époque, je n’avais aucune notion de ce qu’était un entretien d’embauche, de démarcher une commune ou autres employeurs, la maitrise de la tranche d’âge, etc… Toi aussi ?

La chose qui m’est été très bénéfique, et je remercie encore au passage les personnes (qui se reconnaitront), c’est d’avoir été encadrée par les bonnes personnes.

 

Choisir les personnes avec qui vous travaillez est un conseil qui, à lui seul, vous fera monter en compétence et confiance en vous. Je vais vous en apporter d’autres vous permettant de vous démarquer et c’est dans cet article :

 

Comment devenir un excellent stagiaire BAFA

  

1- Vous êtes aussi compétent que n’importe quel diplômé

Stagiaire bafa

Stagiaire bafa

Si vous n’en avez pas la certitude, je vais vous donner quelques exemples et arguments. Les commentaires que vous laisserez seront autant d’exemples, je vous invite à vous lâcher, ça vous fera du bien Winking smile

– Vous avez le même nombre d’enfants à encadrer et êtes investis des mêmes responsabilités.

Une personne qui n’a pas envie, reste une personne qui n’a pas envie, même diplômée et quelque soit le métier.

– Ce n’est pas parce que votre binôme est titulaire que vous n’avez pas à faire à une grosse quiche.

La notion de bon sens est propre à chacun mais pour certains… Même pour “les pros”, c’est flageolant…

Je prends pour exemple ce BP JEPS qui a quasiment étouffé un gamin qui ne souhaitait pas le suivre pour jouer. Il l’a simplement trainé quelques secondes par la capuche. Je frappe ou pas ? Pourtant il était un BP JEPS. Savez-vous que très peu utilise ce savoir faire ?

2- Soyez rapide entre votre base BAFA et votre stage pratique

C’est un fait, la pratique fait tout. Au plus vous aurez de terrain, au plus vous serez à l’aise. L’autre réalité est que l’on retient environ 30% de sa formation, et encore, si vous avez bien bossé. De ce constat, n’attendez pas trop histoire que vous vous sentiez encore dans le coup. Comme on dit, il vaut mieux prendre le train en route que d’accumuler les retards SNCF hihi Be right back

Si vous le pouvez, donnez un coup de main dans une association sportive en attendant de trouver un stage ou si celui-ci est déjà trouvé mais dans plus de 4-5 mois. Vous pouvez trouver d’autres structures, du moment que votre présence est légale et que vous encadrez avec accompagnement mais croyez-moi, vous ne verrez plus les choses de la même façon. Votre processus de prise de confiance sera enclenché !!

3- Choisissez avec qui vous travaillez si vous le pouvez

C’est l’un des plus beau cadeau que vous puissiez vous offrir. Tomber sur un directeur qui a confiance en

vous, prendra le temps de continuer votre formation sur le terrain, vous recommandera et vous mettra sur tous les bons coups avec lui. C’est ce que j’ai vécu, et je le souhaite à chacun d’entre vous.

Pour le trouver, faite votre petite enquête. Et au passage, cette personne peut être l’un de vos formateurs.

Stagiaire bafa

Stagiaire bafa

Maintenant parlons des animateurs et animatrices. Atterrir avec certaines personnes ayant effectué la même base que vous n’est pas impossible . Évitez les mauvaises et rapprochez vous des bonnes.

Qui sont les bonnes ? Celles qui bossent bien tout en s’éclatant, étant dans le même état d’esprit. Il peut s’agir d’une connaissance ayant 2-3 ans de plus que vous, le frère d’une pote, peu importe = du moment que votre dynamique de travail est de qualité. Demandez conseil à une autre personne que son binôme est relativement courant, en même temps si c’est une brèle…

Alors parfois vous tombez sur les deux, là c’est le pompom, la huitième merveille du monde… C’est à dire que vous avez une équipe de bras cassés qui se complaisent dans leur médiocrité. Une espèce de soupe de limaces croyant faire éclore des papillons alors qu’ils font du brin (oui, je suis un ch’ti breton) Smile. Quoi qu’il en soit, vous ne vous sentez pas à votre place, d’autant plus si vous avez passé une superbe base BAFA. En revanche si vous avez eu des formateurs qui ne vous ont pas emballés, ça reste compliqué ou révisez votre motivation à animer.

 

4- Choisissez les grandes vacances pour votre stage BAFA

Stagiaire bafa

Stagiaire bafa

Je m’adresse à n’importe quel stagiaire BAFA n’ayant pas encore de stage pratique. Les grandes vacances vous permettent d’accumuler plus d’heures et d’avoir un panel de colo ou accueils de loisirs plus importants.

C’est aussi un fait, un accueil de loisirs de 15 jours permet la validation par un seul directeur, dans le cas où il fait partie des personnes en lesquelles vous avez confiance, pas besoin d’un second. Maintenant un second avis peut être intéressant aussi. 

Pour comparaison, le stage doit faire 14 jours, en 2 expériences de travail max, et avec un minimum de 3 heures par jour.

Une période de 2 petites vacances durant 2 semaines les après-midi font :

2 x 5 jours = 10 x 3 heures = 30 x 2 expériences = 60 heures pour 20 jours avec le même directeur ou non.

Un accueil de loisirs de 3 semaines fait :

15 x 7 heures = 105 heures pour 15 jours

Deux colos de 10 ou 12 jours, comme elles se font aujourd’hui vous feront (officiellement) 70 ou 84 heures.

Mon conseil, allez au plus simple et au plus proche de la réalité du monde du travail = ALSH été ou colo

5- Utilisez les 18 mois à bon escient

Je vous ai annoncé plus haut qu’il a fallu une dérogation pour passer mon perfectionnement. Seulement, à cette date, j’avais 4 ALSH de juillet/août + 8 petites vacances et un nombre conséquent d’heures dans le bénévolat + encadré du 3 à 12 ans = Je me suis fait mes armes avant d’intégrer de la colo. Si j’avais su, la colo je l’aurais enchaîné direct !! Smile with tongue out

A mon sens, ce n’est pas le perfectionnement qui fera de vous un(e) meilleur(e) anim’, il est là pour vous spécialiser mais votre compétence de travail est déjà présente, c’est un travail de chaque instant de savoir progresser. Il est vrai que les diplômés sont mieux payés mais bon… pour 33 euros plutôt que 35, le permis attendra bien un peu.

 

6- Amusez-vous et allez de l’avant !!

Stagiaire bafa

Stagiaire bafa

Pourtant si simple mais peu de personnes se laissent aller à leur enfant intérieur. Pour gérer et animer des enfants, il faut soi-même en être un, certes avec des responsabilités, mais l’un n’empêche pas l’autre.

Les choses sont mieux faites et vécues quand on lâche prise que lorsque vous voulez tout gérer.

Devenez donc un excellent stagiaire BAFA et laissez un commentaire 😉

 

Faites rêver les enfants

Sam

Pourquoi est-il difficile de proposer un jeu ?

Proposer un jeu

Proposer un jeu

Salut à toi, animatrices et animateurs passionné(e)s. Aujourd’hui nous allons parler d’un problème récurrent quel que soit votre niveau de compétence dans l’animation, savoir proposer un jeu à une équipe. Dans cet article, nous verrons à quoi et à qui vous serez confronté, du parfait débutant à celui “qui gère”. Cet article a pour but de vous faire anticiper et ainsi désamorcer certains comportements pour le plus grand bonheur des enfants.

Vous est-il déjà arrivé d’être frustré parce que vous aviez LE JEU qui allait tout déchirer mais que… des personnes plus “expérimentés” vous ont demandé d’abandonner l’idée ?

Avez-vous déjà eu la sensation d’être la seule ou le seul à vous investir ?

Vous êtes vous déjà retrouvé de nouveau frustré parce qu’un jeu aurait pu être au top mais que l’ensemble de l’équipe n’était pas dedans comme vous l’étiez ?

En fait, toute personne ayant envie est passée par là, que vous soyez expérimenté ou non. Voilà pourquoi imposer ses idées est parfois une rude épreuve. Soit nous tombons sur une équipe de bras cassés et cela à le pouvoir de nous énerver au plus haut point, le fameux “Seul(e) contre tous” ou nous tombons sur des personnes impliquées et là c’est juste le bonheur Smile.

Pourquoi est-il difficile de proposer un jeu ?

Novice ?

Raison de connaissances : Vous sortez de la base BAFA, qui est un énorme contenu, pour ne pas dire un

merdier, à assimiler, puis à comprendre en expérimentant sur le terrain, pour enfin commencer à faire joujou avec tout ça en fonction des enfants que vous aurez en face de vous. En terme de jeu, cet article pourra déjà vous mettre sur la voie

Proposer un jeu

Proposer un jeu

Raison de compétences : Intimement lié à ce qui est écrit ci-dessus, le terrain vous fera trembler mais il est indispensable pour pouvoir proposer le bon jeu en fonction de l’âge des enfants, les  capacités de chacun, l’ambiance que vous aurez su instaurer, la gestion du timing, etc…

Ne vous leurrez pas, vous pouvez très bien faire jouer des ados à des jeux considérés comme bidon, celui-ci par exemple et pour vous en convaincre, ben… que faisiez-vous en base BAFA, vous vous amusiez comme des gamins non ? Y avez-vous pris plaisir ? Pourtant vous avez 17 ans, vous pourriez encore être en colo Winking smile.

Raison collective : Soit vous tomberez sur une superbe équipe, avec réunion de préparation, personnes ouvertes, binôme qui vous transmettra son savoir avec un directeur très présent. Soit vous serez une chaussette qu’on laissera puer au contact du sol… Et toutes vos bonnes idées seront des mauvaises idées parce que “tu n’es que stagiaire”…

Débutant ou confirmé ?

Retenez bien une chose

Les plus grands animateurs se prennent aussi des flops

Et ce n’est pas de leur fait, mais bien de celui des autres. Il est facile de dire que c’est de la faute des autres mais force est de constater que malgré vos efforts, que ce soit en réunion de préparation ou en temps informels, vous n’arrivez pas à vos fins. Pourtant, c’est vous qui êtes sûrement dans le vrai et débordez de bonnes idées.

Proposer un jeu

Proposer un jeu

Les cas les plus récurrents auxquels vous attendre :

  • Animateurs/trices pas motivé(e)s de base par l’animation, étant là par défaut.
  • La journée est finie, il ne faut pas en demander davantage, déjà qu’on est pas bien payé hein, de la merde quoi (bizarrement, ce n’est pas parce qu’ils seront mieux payés qu’ils seront plus compétents hihi).
  • “Non mais tu es fou, les gamins ne vont jamais adhérer!!”. En fait il s’agit là du reflet de l’implication de l’animateur qui vous le dit ou de sa maîtrise du sujet (souvent mauvaise). Le fameux “crois-en mon expérience” mais infondée Sarcastic smile

Maintenant à vous la parole dans les commentaires et je vous demande de vous lâcher, cela vous fera du bien. Donnez-moi votre plus grande frustration sur le sujet.

Voici pour ma part un exemple que j’ai vécu des dizaines de fois

Classe découverte, j’explique une veillée appelée fureur (blindtest musical) agrémentée de pleins de petites choses permettant de dynamiser la soirée. cette veillée fait partie de mes plus grandes soirées, que ce soit avec des enfants ou des adultes. Elle cartonne, mais cette fois-là…

  • Non mais Sam, tu imagines ? ça va être le bordel.
  • On les tiendra jamais, ça va partir en couille.
  • Tu as toutes les musiques qu’il faut ?
  • Le timing va être trop serré, il faut les ramener au calme.
  • Attend mais on aura jamais le temps de préparer.

Mais putain, vous êtes animateurs ou quoi !!! Arrêtez de chercher des excuses !!!

Proposer un jeu

Proposer un jeu

Pour les 2 premières = Animer les enfants c’est notre passion, métier pardon… Un enfant à fond dedans ne te la mettra pas à l’envers, il faut juste être apte à vérifier qu’il soit bien dans le jeu et pas en retrait = principe de base.

Les musiques manquantes, et bien on se les procure, surtout avec les moyens d’aujourd’hui. Une enceinte bluetooth est connectée rapido, juste la playlist à préparer en amont.

Retour au calme, no problem, je sais faire.

En fait, il n’y avait pas de problème, juste une dynamique négative et une flemme générale…

Donc finalement, quel est le conseil de cet article

A partir du moment ou vous maitrisez un jeu ou avez envie d’en proposer un, faites-le

Proposer un jeu

Proposer un jeu

  1. Donnez-en les tenants et aboutissants.
  2. Sachez parfaitement l’expliquer en donnant des moments vécus concrets lors de ces jeux, veillées oui grands jeux pour mettre en confiance l’équipe.
  3. Pour une équipe de bras cassés, vous devrez tomber sur une meilleure malheureusement…
  4. Donnez confiance à l’équipe tout en vous donnant confiance.
  5. Si votre jeu, effectivement, présente des risques ou n’est pas adapté, demandez pourquoi. Ce n’est pas important de passer pour un(e) con(ne), au moins, vous vous endormirez avec une nouvelle compétence. D’autres préfèrent mettre les enfants en danger mais au moins il aura l’air plus intelligent…

Je vous souhaite le meilleur et faites vibrer les enfants

Sam

Une superbe astuce pour dynamiser un jeu

Une superbe astuce pour dynamiser vos jeux

Une superbe astuce pour dynamiser vos jeux

Vous est-il déjà arrivé de perdre le contrôle d’un jeu parce que les enfants s’agitent. La cause peut être simplement qu’ils s’ennuient. C’est d’autant plus vrai lorsqu’un enfant est choisi en dernier…

Je vais vous donner une superbe astuce pour dynamiser un jeu, très simple, qui vous permettra de gagner de précieuses minutes, le temps de faire passer tout le monde par exemple. 

Nous nous appuierons sur le petit jeu du killer, vous pourrez le trouver ici. Téléchargez-le ici et prenez-en connaissance si vous ne le connaissez pas.

 

Une superbe astuce pour dynamiser un jeu

Dynamiser un jeu

Dynamiser un jeu

 

Sur ce premier schéma, voici l’exemple type de l’anim qui prend son temps, et il a raison si l’ambiance est bonne. Mais admettons qu’il faut mettre un peu de dynamisme puisque pressés par le temps, va-t-on faire les choses suivantes :

Attendre 15 ans que le gamin aille cacher ses yeux ?

Attendre de vérifier, en plus, qu’il ne triche pas ?

Laisser, de ce fait, les enfants s’impatienter jusqu’à ce que vous ne maitrisiez plus rien ?

Ici l’animateur n’est pas piqué par un lièvre mais la petite en chemisier violet confirme l’impatience. Elle est contente de s’être ennuyé, si vous arriver à lire 🙂

 

Sur ce deuxième schéma, voici l’astuce, très simple, vous permettant de dynamiser vos jeux.

Dynamiser un jeu

Dynamiser un jeu

Pendant que le détective tourne le dos au groupe pour aller cacher ses yeux, vous montrez du doigt l’enfant qui tiendra le rôle du killer à l’ensemble du groupe. De ce fait, tout le monde connaît le killer et le détective aura marché 5 secondes avant de revenir.

La plupart du temps, le détective ayant l’habitude de faire ce jeu sera surpris d’avoir pris à peine le temps de marcher. Et ce n’est pas pour cela qu’il trouvera le killer Winking smile

De manière générale, cette astuce vous permet de gérer le groupe bien mieux, VOUS gérez le timing.

 

Essayez cette astuce et dites-moi en commentaire si cela a fonctionné pour vous.

Activité manuelle – Le thaumatrope

Activité manuelle par Anne-Laure de Kreakids

Le thaumatrope

Cliquez sur l’ image ci-dessous pour la découvrir. Anne-Laure vous expliquera aussi un phénomène très intéressant au travers d’une petite expérience.

Soutenez ma partenaire Kreakids ici

 

Activité manuelle - Le thaumatrope - Kreakids

Activité manuelle – Le thaumatrope – Kreakids

Activité manuelle - Thaumatrope - Kreakids

Activité manuelle – Thaumatrope – Kreakids

Activité manuelle – Galette des rois

Activité manuelle par Anne-Laure de Kreakids

La galette des rois

Cliquez sur l’ image ci-dessous pour la découvrir

Soutenez ma partenaire Kreakids ici

 

Activité manuelle - La galette des rois

Activité manuelle – La galette des rois

Activité manuelle 3-6 ans – L’ange de Noël

Activité manuelle 3-6 ans - L'ange de Noël - Kreakids

Activité manuelle 3-6 ans – L’ange de Noël – Kreakids

Activité manuelle par Anne-Laure de Kreakids

L’ange de Noël

Cliquez sur l’ image pour découvrir explications + vidéo

Superbe en décoration, partagez-là 🙂

Le métier d’animateur – Interview de Monsieur Moh’

Le métier d'animateur

Le métier d’animateur

L’une des motivations pour moi à créer ce site est de pouvoir promouvoir le métier d’animateur en temps que réel métier, notamment au travers de personnes apportant leurs témoignages dans le but, vous aussi, de vous faire progresser.

Bien sûr, on entend parler en permanence du salaire, de la non-reconnaissance de ce statut, qu’il n’est pas professionnel. Au-dessus de tout cela, même si ces choses s’avèrent importantes, je tiens à souligner ce que cela apporte dans votre vie, de manière générale, que ce soit d’un point de vue personnel ou professionnel. Et même si elle ne vous donne pas à bouffer comme on dit, souvent par mimétisme, l’animation vous fera grandir au-delà de ce que vous pourriez espérer.

Pour nous faire part de votre témoignage, contactez-moi par le formulaire dans la page contact du site ou par message facebook sur Ludi-Anim 😉

 

Aujourd’hui, c’est Monsieur Moh’ qui nous fait part de son expérience dans cette interview écrite. Son parcours dans l’animation, les effets sur sa vie, et vous pourrez constater beaucoup de choses en commun avec son métier actuel. Cliquez-ici pour le soutenir.

 

Monsieur Moh’ bonjour, nous allons faire une rapide présentation pour les lecteurs de ce témoignage ayant pour sujet le métier d’animateur au travers de ton parcours professionnel et personnel.

Quand as-tu démarré l’animation et pourquoi ?

J’ai commencé l’animation à mes 16 ans et demi en tant qu’aide animateur dans l’optique de passer le BAFA à 17 ans tout en ayant déjà un peu d’expérience. J’ai souhaité passer le BAFA car je cherchais un petit job afin de financer mon permis. Aujourd’hui j’ai 26 ans et l’animation est devenu une réelle passion.

Es-tu passé directeur ? Qu’est-ce que cela t’a apporté (responsabilité) ?

Avant de passer directeur, je suis devenu formateur bafa à l’âge de 19 ans. Puis, à 21 ans j’ai passé ma première partie du BAFD afin d’être directeur. J’étais le plus jeune du groupe. Beaucoup ont été surpris lorsque j’ai annoncé mon âge.. mais ma passion, ma motivation et mon envie d’avancer dans ce métier m’a permis d’obtenir la formation générale BAFD.

Cette formation m’a permis de prendre du recul sur ma pratique professionnelle mais aussi de prendre conscience des responsabilités qu’à un animateur au quotidien. À 17 ans on ne prends pas forcément conscience de cela.

Depuis maintenant 5 ans je fais de la direction. Exclusivement sur des séjours de vacances à l’étranger avec le comité d’entreprise d’EDF. Et je continuerai à en faire car j’aime ce boulot !

As-tu aussi fait de la formation ? Dirais-tu que cela est donné à tout le monde ?

Facebook - Monsieur Moh'

Facebook – Monsieur Moh’

Comme j’ai pu le dire précédemment, oui. Je pense que pour être formateur, il faut être passionné par ce métier. Dans les retours que j’ai pu avoir des nombreux stagiaires que j’ai eu , c’est ce qui ressort. En effet, la transmission d’expérience par quelqu’un de passionné a beaucoup plus d’impact.

Quel est ton métier et tes missions aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis éducateur spécialisé en prévention à Roubaix. Mes missions se résume en 4 points :

  • Le travail de rue ( nous allons dans les quartiers pour proposer nos services à des jeunes qui traînent)
  • L’accompagnement individuel.
  • L’accompagnement collectif à travers des actions.
  • La dynamique de quartier.

J’interviens prioritairement auprès de la jeunesse ( 11-25 ans) mais nous restons ouvert à l’accompagnement du reste de la population.

 

Quel parallèle pourrais-tu faire entre tes compétences dans l’animation et ton métier actuel ?               Exemple, as-tu déjà été confronté à ce type de public ou mission dans l’animation ?

L’animation m’a apporté beaucoup dans ma professionnalisation. En effet, c’est grâce à l’animation que ma carrière professionnelle c’est dessinée. Lorsque j’ai passé le BAFA j’étais en stg comptabilité. Puis j’allais vers un BTS management. Lorsque j’ai passé le BAFA j’ai travaillé 4 ans auprès d’un centre social où j’ai pu avoir des jeunes qui étaient suivis par des éducateurs. J’ai pu échanger avec eux de nombreuses fois. C’est d’ailleurs les différentes conversations qui m’ont poussé, après le BTS, à faire la formation d’éducateur spécialisé.

Te sers-tu actuellement de tes compétences en animation comme procédé pédagogique dans ton métier ?

Bien-sûr ! Un animateur doit être capable de gérer un groupe, d’animer des ateliers, de mettre en place des projets avec un sens éducatif, etc… Choses que je fais au quotidien en plus poussé.

Nous sommes donc d’accord que le métier d’animateur et d’éducateur spécialisé sont complémentaires ?

Oui je suis tout à fait d’accord. Et je rajoute que je garde un pied dans l’animation. Car lors de mes congés je fais encore des séjours de vacances.

Monsieur Moh'

Monsieur Moh’

L’animation t’a aussi ouvert les portes d’un domaine dans lequel tu progresses aujourd’hui, peux-tu nous en parler ?

À la base, je suis une personne assez réservée pour pas dire timide. Mais le BAFA m’a fait découvrir des choses sur ma personnalité. J’irai même jusqu’à dire que le BAFA à dessiné certains aspects de ma personnalité.

Aujourd’hui, je fais de la scène. En effet je fais du théâtre d’improvisation et du stand UP. Je monte devant un public de 40 à 200 personnes. Choses qui n’était vraiment pas envisageable avant .

L’animation est une clé qui ouvre plusieurs portes. À nous d’ouvrir le maximum de portes.

Tu sais qu’Anim-BAFA tend à implanter l’idée que l’animation est un formidable tremplin pour les métiers de l’enfance, du social, de l’éducation et de la santé. Même si le salaire, la légèreté de la formation BAFA et l’engagement volontaire est parfois « sous-estimé » par les futurs stagiaires et animateurs, penses-tu que l’animation soit un travail à part entière ?

C‘est une étape de vie. Soit le stagiaire fera ça pour gagner un peu d’argent et puis c’est tout. Soit il découvrira une voie et ouvrira de nombreuses portes de vie. Mais oui cela est un réel métier avec beaucoup de responsabilités.

Qu’est-ce que le métier d’animateur t’a également apporté dans ton développement personnel ?

Comme dit précédemment, l’animation m’a forgé une personnalité, m’a poussé à aller vers la scène, et m’a lancé vers un métier qui est éducateur spécialisé.

Nous savons qu’à 17 ans, nous ne sommes pas forcément bien dans nos pompes, que conseillerais-tu à un jeune qui débute dans l’animation ?

Je ne dirai pas “bien dans nos pompes” mais plutôt qu’on est en recherche. Qui sommes nous ? On passe par de nombreuses étapes (physique, vestimentaire, appartenance à un groupe…). Et le BAFA , l’animation en général te pousse à faire le point sur toi même. C’est riche.

Un grand merci à toi Monsieur Moh’ pour ce témoignage.

Retrouver Mohamed sur sa page facebook

 

Vous êtes débutant, commencez-ici

Rejoindre l'équipe des anim's ludiques et bienveillants