À propos

Retrouvez-moi sur :

Dans 95% des cas, un animateur est délaissé après sa base. Confronté au terrain, des jeunes qui valent le coup arrêtent l’animation chaque année parce qu’ils n’ont pas les petites astuces qui font toute la différence. Depuis 2004, l’année d’obtention de mon BAFA, rien n’a changé.

J’agis donc à mon niveau pour vous proposer les formations et ressources que j’aurais souhaité avoir en démarrant. Aussi pour faire fuir les personnes amenant celles ayant de l’énergie à revendre, mais ayant besoin d’un peu de savoir-faire et de confiance, à abandonner. Là ça me dérange, car ce sont ces personnes que j’ai décidé d’emmener le plus loin possible  !!

Ma mission est de faire de vous des animateurs et animatrices mieux armées par des méthodes que vous trouverez uniquement sur Ludi-Anim.

Par ces lignes, tu sais dons si tu es la (le) bienvenu(e). 

Rien de bien intéressant à savoir me concernant : 15 ans dans le domaine en tant qu’animateur, formateur BAFA/BP JEPS, directeur et manager sportif. Comme tous passionné de l’animation, la polyvalence est une très bonne arme.

Le plus que j’ai à vous apporter sont les leçons de mes erreurs et une recherche poussée dans ce qui fonctionne ou non avec les enfants et pourquoi. C’est ce qui vous sera transmis si vous décidez de me suivre.

En revanche désolé, je ne suis pas un guichet du pôle emploi pour ceux se plaignant du salaire. Je préfère vous apprendre les combines pour vous tirer un meilleur salaire dans l’animation.

Aujourd’hui, je continue de me former via ce blog à côté d’un 35h dans un métier que je déteste mais tel est le prix pour développer Ludi-Anim.

Ce ne sont pas les diplômes qui font les grandes personnes dans ce milieu. C’est celles qui le connaissent le mieux et s’y adapte au plus vite pour y instaurer ses valeurs.

L’animation est un métier très complet : connaissance en jeux, développement personnel, gestion de conflits, parole en public, relations humaines, gestion de budget, organisation, gestion d’équipes, détermination, atteinte d’objectifs, mémorisation, savoir-faire et savoir-être, etc…

Le problème persistant reste la fausse idée qu’on ne peut vivre de l’animation.
Je vous expliquerais, jeunes lecteurs (entre 17 et 25 ans), comment vous retirer plusieurs milliers d’euros par an et être plus expérimenté que n’importe quel Bac+2 ou Bac+3 avant même d’arriver en Fac.

Pour cela, il va falloir vous battre contre vous-même, car mes méthodes demande une implication totale.